• Les croqueurs de mots

    N°175

    jeudi poésie  

    08/12 libre

    A la barre 

    Jeanne Fadosi

    http://croqueursdemots.apln-blog.fr/2016/11/28/defi-175-jeanne-fadosi-a-la-barre-no-actuality/

     

    Le vieux banc

     

    Moi le vieux tatoué, en  lettres de noblesse

    Dans mes veines vermoulues,  où s’écoule ma sève,

    Je porte en mon sein,  toutes les traces du temps, 

    Du cristallin  iodé et  de toutes  les promesses

    Que font les amoureux, en contemplant la grève.

    A l’ombre d’un pinastre,  tourné vers les « Glénan »

     

    Je regarde le monde et vois passer les gens

    Au rythme des saisons, des marées  et du vent.

     

    Ces barbons et  ces jeunes qui baillent aux corneilles.

    Ces enfants insouciants et ces mères qui veillent. 

    Ces filles affriolantes sous le ciel de l’été, 

    Aux jupes virevoltantes et jambes fuselées.

    Ces badauds qui s’invitent, à l’heure du déjeuner 

    Au milieu des moineaux, des pigeons et des mouettes,

    Qui surveillent les passants et grignotent les  miettes. 

     

    Je vois s’asseoir des femmes, toutes de noir habillées

    Chuchotant leurs histoires et traînant leurs pensées,

    Et soigne les blessures, de ces  âmes esseulées 

    Pleurant dans l’abandon, la perte de l’être aimé.

    Je prends sur mes genoux, le poids des vies passées

    Celles de ces  vieux marins, aux visages burinés

    Qui  contemplent  la mer,  guettant les chalutiers.

     

    Je creuse mon sillage,  aux heures des marées

    Imprimant leurs histoires,  dans mon bois nervuré

     

    Chloé

     

    Pin It

    3 commentaires
  • Les défis de la plume d'Evy

    Thème les mains 

     

    Mes mains

     

    Elles ont voyagé mes mains

    Au cœur de belles rencontres

    Sur les sentiers parfois troublés

    Où la beauté tapie dans l’ombre

    N’attend qu’un signe pour s’éveiller

    Elles ont aimé,

    Elles ont serré

    Elles ont donné

    De la tendresse

    Et des caresses

    A volonté

    Elles ont porté

    Elles ont aidé

    Dansé, chanté,

     Mimé, conté

    Pour que fleurissent sur les portées

    Des lendemains

    Faits de sourires ensoleillés

    Et si au fil du temps

    Un peu usées

    Elles se sont quelque peu  figées

    En perdant de leur allant

    Elles restent  dessous l’attelle

    Sans jamais se dévoyer

    Aimantes,  fidèles

    Et toujours tendres  en  amitié

     

     

    Chloé 

     

     

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Annuaire pour les nuls

    Je m'y suis prise trop tard mais je la mets quand même sur mon blog 

     

    LETTRES POUR LA SAINT VALENTIN 

     

    Mots à placer  

    utopie ;conformisme,suite,cris,plaisir,taureau, parfois, permettre, risque, déplacer, rendez-vous, femme, tour,étiquettes, pustules, reconnaître, ans, mandariniers

     

    Ma tendre Valentine

     

    Au diable ma Valentine, les protocoles,  les étiquettes le

    conformisme qui nous enferment dans des carcans. Laissons vivre

    au grand air sous

    les mandariniers parfumés, nos rêves, nos utopies, sans censurer

    notre plaisir, sans étouffer nos cris. Quand on s’aime nul besoin de

    permettre, il n’y a pas d’interdit et je veux savourer, le tour de

    ta taille, la saveur de  ta peau et  cette jolie pustule, ce petit

    grain d’ beauté  qui comme la rosée sur le coin de ton œil est venue

    se poser.

    Entre toutes les femmes je veux te reconnaître, même les yeux

    fermés.

    Pour toi, ma tendre,  comme le matador affrontant le taureau,  je

    braverai les tempêtes, vaincrai les océans et saurai sans faiblir

    déplacer des montagnes.

    Sois mienne mon amour, sois ma femme, là, tout de suite,

    sans rendez-vous, sans témoins, sans invités. A deux nous serons

    forts et nous vivrons cent ans.

     

    Valentin

     

     

    Lettre pour la St Valentin

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  • Musique à coeur ouvert 

    Thème proposé

    Par Ghjuvà 

    http://fasgianu.eklablog.com/petites-chanteuses-et-petits-chanteurs-d-internet-a130550544

    Petites chanteuses et petits chanteurs d'internet

    Sa proposition  

     

     

    La mienne

    Marie Charrier

    Auteur compositeur 

    Découverte aux hasards des chemins 

     

      

    On me dit que l'insouciance

    Est un sacré défaut

    Mais moi j'me sens toujours en vacances

    Et j'sens le vent sur ma peau.

     

    On me dit que j'suis jamais d'attaque

    Trop molle pour faire quelque chose,

    Mais moi j'carbure pas au prozac

    Et l'vent me donne les joues roses

     

    Un jour j'prendrai le large

    J'habiterai avec les poissons,

    Les baleines et les coquillages,

    Pas de vers pas d'hameçon honhonhonhon

     

    Quand on me dit qu'la mode est nouvelle

    Qu'le monde est semé d'embûches,

    Moi je garde mes vieilles brettelles

    Et j'prends mes ballons d'baudruche

     

    On m'dit alors qu'y a des épines

    Qu'elles vont t'les faire éclater

    Ben moi j'm'appellerai Méluzine

    Et j'te les regonflerai

     

    Un jour j'prendrai le large

    J'habiterai avec les poissons,

    Les baleines et les coquillages,

    Pas de vers pas d'hameçon honhonhonhon…

     

     

    Bon vieux temps 

     {Refrain:}
    Bon vieux temps
    C'tait avant la guerre
    Après la misère
    Le long des torrents
    Bon vieux temps
    Celui des bouillottes
    Et de la compote
    Des grands-mères d'antan

    Le monde c'était d'la poésie
    L'odeur et l'beurre de mon biscuit
    Pieds-nus sur la terre sèche
    Enflammée par des bruits de bêche

    J'me laissais entraîner, j'dansais
    J'tournais et mes ch'veux s'emmêlaient
    Mon visage fouetté par le vent
    Rendait grâce à mon élan

     

     

    Chloé 


    9 commentaires
  • Sujet semaine 17/2017

    Le mot à insérer

    facultativement

    est 

    :CORNEILLE

     

    La source de  vie

    Mil et Une : Sujet semaine 17/2017

     

     

    Elle l’avait presque oublié Louise, ce mal,  mâle dominant « canis Lupus »  tantôt conciliant, tantôt vorace et affamé qui,  à  l’orée du bois, guettait  toujours sournoisement sa proie !

     

     Et pourtant,  il était bel et bien là,  prêt à lui broyer les os, à marquer son territoire, sa supériorité,  en posant sur elle l’empreinte de ses crocs.

     

     Mais Louise était une guerrière et malgré la fatigue elle maintenait sa garde ne lâchant jamais prise.

     

    Comme un vieux seau rouillé qui  bayait  aux corneilles, le corps endolori et les membres engourdis,  elle  savait, qu’au fond  du puits, au plus profond d’elle-même, coulait encore dans ses veines,  une source incroyable et intarissable de vie.

    Chloé 

     

    *Le lupus érythémateux disséminé (LED)                                           est une maladie systémique auto- immunechronique de la famille des connectivites , c'est-à-dire touchant plusieurs organes, du tissu conjonctif , qui se manifeste différemment selon les individus. L'adjectif associé est lupique.

     

    Commentaires 

     

    Emma27/04/2017 11:29

    il montre les crocs, mais Louise sait le maitriser, c'est sur !

     

     Josette27/04/2017 08:20

    un combat difficile...tient bon Louise

     

     Mony26/04/2017 20:12

    Une Louise que je reconnais et sais battante. Pleine de vie, oui, elle l'est, bravo à elle !

     

     chloé26/04/2017 22:20

    Quand même des fois la Louise elle en a un peu ras la coiffe mais c'est une teigneuse alors elle s'accroche !

     

     vegas sur sarthe26/04/2017 19:07

    C'est dans les vieux seaux...

     

     chloé26/04/2017 22:37

    Qu'on fait la meilleure soupe avec des os à moelle,! Lol!

     

     jill bill26/04/2017 18:32

    Pas évident à gérer ce LED, on a envie de l'oublier mais la maladie tient tête, courage "Louise"... encore et encore !

     

     chloé26/04/2017 22:44

    Oui Jill. La Louise, je la connais elle ne gagnera sans doute pas la guerre mais remportera, encore et encore, des batailles!

     
     
     

     

    Pin It

    6 commentaires
  •  

    Mil et Une : Sujet semaine 17/2017

     

    Sujet semaine 17/2017

    Le mot à insérer

    facultativement

    est 

    :CORNEILLE

     

    La source de  vie

    Mil et Une : Sujet semaine 17/2017

     

    Elle l’avait presque oublié Louise, ce mal,  mâle dominant « canis Lupus »  tantôt conciliant, tantôt vorace et affamé qui,  à  l’orée du bois, guettait  toujours sournoisement sa proie !

     

     Et pourtant,  il était bel et bien là,  prêt à lui broyer les os, à marquer son territoire, sa supériorité,  en posant sur elle l’empreinte de ses crocs.

     

     Mais Louise était une guerrière et malgré la fatigue elle maintenait sa garde ne lâchant jamais prise.

     

    Comme ce vieux seau rouillé qui  bayait  aux corneilles, le corps endolori et les membres engourdis,  elle  savait, qu’au fond  du puits, au plus profond d’elle-même, coulait encore dans ses veines,  une source incroyable et intarissable de vie.

    Chloé 

     

    *Le lupus érythémateux disséminé (LED)                                           est une maladie systémique auto- immunechronique de la famille des connectivites , c'est-à-dire touchant plusieurs organes, du tissu conjonctif , qui se manifeste différemment selon les individus. L'adjectif associé est lupique.

     

     

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique