• Le chemin de l'exil. Chloé

    DÉFI N° 81 THÈME

    Le chemin 

     

    Les défis de la plume d'Evy: thème la mer

    http://plume-de-poete.over-blog.com/

     

    Le chemin de l'exil

     

    Le chemin de l'exil. Chloé

     

    Aussi  mutilée que sa terre

    Qui sous les bombes à tant souffert

    Avec son fils, avec sa fille

    Elle fuit Alep qui l'a vu naître

    Et  prend le chemin de l’exil

    Sans connaître sa destinée

    Espérant peut être renaître

    Des cendres d’un pays dévasté

    Où tant de larmes ont coulées.

     

    Sous les décombres ensevelis

    Elle laisse derrière elle  les débris

    De toutes ces vies inachevées,

    Celle de son père et de sa mère

    De son mari, de son petit

    Celle de ces  gens qu'elle a  aimés

    Qui loin d'elle s’en sont allés,

    Victimes innocentes d’une guerre

    Qu’ils n’ont pourtant jamais choisie.

     

    Et dans la file des immigrés

    Qui se déplacent par milliers

    Il leurs faut survivre aux naufrages

    Risquer leurs  vies avec courage

    Et suivre le chemin de l’exil

    Où resurgissent les barbelés

    Sans même être sûre de trouver

    Avec son fils, avec sa fille

    Cette terre d’asile tant espérée

     

    Jamais elle  ne veux oublier

    Malgré les souffrances affligées

    Sa terre et celle de ses ancêtres,

    La Syrie qu'elle a tant aimée.

    Elle garde au fond d'elle l'espoir

    Qu'un jour se réécrira l'histoire

    Pour  que souffle enfin  sur sa terre

    Le vent précieux de la liberté

    Et non celui de la colère

     

    Chloé

    texte inspirée du témoignage d'une jeune femme Syrienne

     

     

    Le chemin de l'exil. Chloé

     

     

    « Les pilules qui pullulent. ChloéPour mil et Une. défi N°43. l'échiquier de Chloé »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 22 Octobre 2016 à 18:46

    Bonjour Chloé,

    Ton poème est absolument magnifique, une belle écriture pleine d'émotion et de sensibilité. C'est un sujet bien dramatique qui t'a inspirée, mais que tu as parfaitement réussi à analyser d'une manière sensible et fort bien écrite, un défi magnifiquement relevé.

    Bravo ! Bises très amicales.

    Henri.

      • Samedi 22 Octobre 2016 à 19:38

        Merci infiniment Henry. Je me sens si petite, si impuissante devant toutes ces détresses, ces injustices, ses droits bafoués alors si avec ma plume je peux mettre en mots, leurs témoignages, les émotions que je ressens  et résister comme je peux à ce sentiment d'injustice, , je le ferai à chaque fois que je le pourrai, comme toi d'ailleurs qui le fait si bien. c'est peu  au regard de ce qui se passe dans le monde  mais je suis démunie et n'ai trouvé que ça. merci a toi de m'avoir lue.

        chloé

    2
    Samedi 22 Octobre 2016 à 19:01

    Ah là c'est un grand coup de coeur que j'ai là!!!!

    ton texte montre toute la détresse et espoir que resentent ces gens fuyant la guerre l'enfer

    Puissent ils "revivre"" un jour en paix chez nous ou chez eux incha'Allah

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Samedi 22 Octobre 2016 à 19:14

    http://chezassoulawarda.canalblog.com/archives/2016/10/22/34471443.html

      • Samedi 22 Octobre 2016 à 19:26

        Merci Assoula de me mettre à l'honneur sur ton site, ça me touche beaucoup. Mon pseudo est Chloé  Noura étant mon nom de famille à à  à l'envers. A très bientôt sur ton site pour avoir moi aussi le plaisir de te lire. Chloé

    4
    Evy
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 09:57

    Magnifique, plein d'émotion c'est un sujet bien dramatique qui t'a inspirée  belle participation merci bonne journée à toi bisous

    5
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 10:15

    Meri Evy. Oui un sujet qui me tient à coeur comme tout ce qui touche aux droits de l'homme. Des thèmes qui me touchent et qu'on retrouvent forcément dans mes textes. Bisous. Chloé

    6
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 22:47

    Bonsoir Chloé, ah j'ai dû te chercher chez Evy, ton lien chez moi, le vide... s'il est bien un chemin que je n'aime pas c'est celui de l'exil, contraint et forcé... de quel droit les hommes font mal aux hommes... je ne les comprendrai jamais ! Merci, bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :