• Regarde le monde et la spirale infernale. Chloé

    Regarde le monde et la spirale infernale. Chloé

    Défi N° 77 sur le thème du Monde

    Première proposition

    Extrait d'un conte que j'ai écrit

    Intitulé

    Il était  une fois la différence

    Regarde le monde et la spirale infernale. Chloé

     

    Regarde le monde

    Regarde le monde et la spirale infernale. Chloé

     

    A la naissance, Hutché avait un pied déformé; c'était son destin et personne, non personne n'y pouvait rien! Parce qu'il était différent  le petit indien pensait qu'on ne l'aimait pas,  que jamais il ne ferait la fierté des siens parce qu’il ne serait jamais un grand chasseur de chevaux sauvages!   

    Joséphine, son ange gardien, il l'avait souvent appelé quand il était désespéré mais le vent soufflait dans sa tête et il ne l'entendait pas quand elle lui disait :

     

    « Regarde le monde Huché,

    Regarde la terre de tes yeux,

    Elle apporte la semence, le droit à l'existence

    Et recueille en son sein,

    le plus précieux des biens

    Regarde la terre de tes yeux Hutché

    Elle est pour toi une mère

     

    Regarde le ciel de tes yeux  Hutché

    Il t'apporte de l'eau, du soleil sur ta peau

    Il fait naître le jour et la nuit tour à tour

    Regarde le ciel de tes yeux, Hutché

    Il est pour toi un père

     

    Toutes les choses vivantes sont leurs enfants

    Qu'elles aient des ailes,

    des jambes ou des racines

    Tu es toi aussi de la famille des choses vivantes

    Préserve à jamais 

    Ce lien qui t'unit à ta mère,

    à ton père et aux tiens!

    Regarde le monde Hutché

    Regarde le monde 

     

    Mais parce qu'il était malheureux, Hutché se fermait à ceux qui voulaient lui ouvrir les yeux. Son cœur devenait froid, il se sentait perdu ! Où était le nord, où était le sud, où était l'ouest des prairies quand il pleurait loin des tipis!

     

    Un jour pourtant, il se mit à guetter le renard, à observer les castors au bord de la rivière et sans le savoir, il regarda le monde.

    Un soir il vit un étalon magnifique! Imitant les bruits de sa respiration, le petit indien s'en approcha, lui tendit de l'herbe et lui murmura quelque chose à l'oreille. Hutche sentit alors le museau du Santa Tanka dans le creux de sa main et la vie qui battait là plus fort que tous les tambours du monde réunis. Son cœur et celui de son nouvel ami battaient ensemble comme un seul cœur!  

    Cette nuit là quand le petit indien regagna son village, acclamé par la tribu des Dakotas,  ses yeux étaient calmes comme un ciel d'été car lui seul détenait le pouvoir de parler aux chevaux sauvages.

    Chloé

     

     Regarde le monde et la spirale infernale. Chloé

    Autre proposition

     

    La spirale Infernale 

    Regarde le monde et la spirale infernale. Chloé

     

    Dans ce monde médiatique

    Devenu trop étroit

    Se cultivent, les clivages, la misère  et l’effroi

    Avec en  toile de fond comme seule thématique

    De défendre nos idées,

    nos principes et nos droits.

    Et l’on injecte la peur

    Étranglant à la source toute forme de rébellion

    Et l’on exploite l’horreur

    Pour nourrir la puissance  et la domination

    Mais comme pour bien régner, il faut une division

    On gratifie les uns par une promotion

    En dépréciant les autres jusqu’à leur soumission.

    On prône l’exclusion, les guerres de religion

    La violence, l’injustice, la précarisation

    Qu'importe les moyens,

    tous les profits sont bons

    Stratégies offensives, suprême exaltation

    D’un pouvoir en dérive qui n’a d’autre érection  

    Que la domination, le fric et l’ambition. 

    Puis chacun s’habitue, suis sa destination

    Dans le déni total ou dans l’abnégation. 

    Les uns s’installent

    Et nourrissent à leur tour,

    leurs propres ambitions,

    Affichent leur  standing, exposent leur étal

    Détournant  le regard et toute leur attention

    De ceux qui n’ont plus rien et qui crèvent la dalle. 

    D’autres se bercent d’illusions

    Se laissant  emporter vers ce monde féodal

    Par ce grand  tourbillon de  la consommation

    Où la modération a perdu la raison

    Et dans cette frénésie, dans ce monde frivole

    La jeunesse à son tour se perd ou bien s’isole. 

      C'est dans cette  grande spirale,

    devenue infernale

    Que nos terres s’assèchent

    et nos âmes se fanent.

    L’humanité  s’égare au milieu d’un dédale

    Où c’est le tout ou rien qui l’emporte et qui gagne 

    Alors

    Réveillons nous car l'enjeu est crucial

    Et quittons à jamais cette position fœtale

    En redressant le tronc vers un autre idéal

     

    Chloé

    Regarde le monde et la spirale infernale. Chloé