• ATELIER GHISLAINE N° 87

    ATELIER GHISLAINE 

    ATELIER GHISLAINE

     

    mots à placer 

    Vent patient, répit, râler, plaisir 
    souffle, méfiance, silence, envie, courtiser.

     

    Récit inspiré d’un fait réel

     

    ATELIER GHISLAINE

     

    Lou

    Dans l’insouciance de sa jeunesse, Lou croyait aux contes de fées et quand il la courtisa, elle s’abandonna sans méfiance, se laissant aller au plaisir de ce grand amour naissant  qui comme une poésie  lui faisait joliment la cour.

     

    Dans la logique des choses, tout comme dans les belles histoires d’amour, Lou épousa son beau prince et quelques mois plus tard vint au monde une petite Déborah qui, du moins le pensait-elle, allait les  combler de bonheur.

     

    Mais l’homme était l’eau et le feu. Derrière cette patience affichée, ce calme apparent, se cachait, mais Lou ne le savait pas encore,  un être cynique et possessif  qui, tel un vent cyclonique au souffle puissant et ravageur, pouvait violemment  s'emporter en détruisant tout sur son passage. 

     

    S'ouvrit pour Lou, les portes de l'enfer et alternèrent alors des périodes  de méfiance, d’humiliations, d’insultes, de coups, avec des moments  de répit, de réconciliations et  de pardon où tout lui semblait à nouveau possible. 

     Durant des mois, elle s'accrocha à cette idée mais ses espoirs furent vain et peu à peu elle se mura dans le silence.

    Personne semble t-il, c’est tout au moins ce que déclara le voisinage, ne soupçonna le drame que cette jeune femme vivait au quotidien.

    Lou venait d’avoir 20 ans.

    Quand ce matin là on la retrouva, le visage tuméfié, gisant sur le sol, on ne perçut d’elle qu’un murmure, un faible râle marquant la fin d’une longue agonie silencieuse.

    Chloé 

     

     

    « L'annuaire pour les nuls. Lettre RLes défis de la plume D'Evy : Thème les mains. »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 3 Juin à 17:35

    Tristounette cette histoire ma Chloé ..... Et pourtant il y tellement de Lou qui vivent des violences conjugales !

    Défi réussi, bravo !

    Bises et bon samedi

     

    2
    Samedi 3 Juin à 19:15

    Triste histoire en effet mais c'est hélas des scenes de vie

    Tu as remplacé le verbe Râler, par le nom râle, ce qui n'est pas permis dans mon réglement ma Chloé donc pas de bon point cette fois çi hi hi .

    Ceci dit , ton histoire est le vécu de certaines personnes et dans un temps passé , j'ai été de ces personnes...

    Cela a ravivé des souvenirs en moi mais aussi me conforte dans la force de ma bataille a ces moments là et le courage que j'ai eu de partir avec mes enfants. 

    Je dis haut et fort et a jamais, n'acceptez jamais et ne pardonnée JAMAIS le premier coup ou la première gifle, car elle sera suivie de bien d'autres  !!!

    Merci Chloé pour cet atelier 37

      • Samedi 3 Juin à 20:57

        Je n'ai pas été confrontée à cela mais connais

        des proches qui le sont  et je me sens concernée.

        Il faut bien du courage pour partir et tu l'as fait!

        Hum, carton rouge alors!

        Désolée Ghislaine ! 

        Gros bisous.

        Chloé 

    3
    Lundi 5 Juin à 12:30

    J'aime comme tu racontes

    sans animosité

    des situations pourtant si violente

    cela montre ta grandeur d'esprit

    Amitié Chloé

    4
    Jeudi 8 Juin à 21:16

    Une histoire qui malheureusement n'est pas isolée . 

    Bravo pour ce billet qui nous incite à ne jamais oublier Lou  .

    Bisous 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :